Lama Tsultrim et Lily Jung Bouddhisme

Biographie

Une musique sans frontière, épurée, au fil d’un voyage vocal harmonique et de mantras, posés sur le tambour, shruti box, harmonium indien ou les bols en cristal. C’est une rencontre d’abord musicale puis amicale qui lie Lama Tsultrim et l’artiste Lily Jung. Leur première apparition publique était aux Sacrées journées de 2016.

Né à Grenoble, Lama Tsultrim Gelek a suivi des études de chant classique à Paris et en Italie, avant de devenir moine bouddhiste dans la tradition tibétaine. Il vit dans le monastère bouddhiste tibétain de Lusse dans les Vosges.

Lily Jung a fait un passage dans le classique à l’École de musique de Colmar, puis emprunté la voie de la chanson. Elle a glissé sur la vague trip-hop, industriel, électro, et s’est inspirée des « voix » jazz, gospel et blues. Elle a vécu en Inde et en Chine, enseignant le chant à Pékin, puis après les couleurs et les rythmes en Mongolie et dans le désert marocain pour danser et chanter avec le silence, le vent chaud soufflé dans son cœur…

Le voyage continue à l’infini sur la « voix » de l’introspection et de cette quête intérieure, qui parle le langage du Monde, porte les voix du monde, les chants d’Un Monde.

De la rencontre entre Lama Tsultrim et Lily Jung est née une volonté de porter les plus beaux mantras en musique. Ils interprèteront le Mantra du Lama Racine, le Mantra de Tchenrézi et l’Invocation à Milarépa.

Concerts

 

  • Vendredi 1 Février -18h Pagode Phô-Hien
  • Samedi 2 Février – 20h30 Église Saint-Maurice

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer